chap XII : Une réconcilliation

10/06/2013 20:18

    Parmis elles, je reconnu celle de Nuage de l'Ange, Petale de Fleur, et tant d'autres, mais, dans ce mélange de voix, une seule s'élevait au dessus des autres. Celle-là, je la connaît très bien. Celle-là, c'est l'une des seules qui peuvent me remonter le moral quand j'en ai le plus grand besoin. Celle-là, c'est celle de ma soeur...

- MAIS LAISSEZ-MOI PASSER !!! C'EST QUAND MÊME MA SOEUR AVANT TOUT !!!!!
- Ange... Calme toi... Elle a besoin de repos...
- C'est bon...Pétale... Laisse-la entrer... marmonais-je.
- Ah ? tu es réveillée ? ça va mieux ? pas trop secouée ? demanda-t-elle.
- Oui, t'en fais pas...
- Aigle !!! qu'est ce qu'il s'est passé ? Nuage de l'Ange refuse de nous expliquer, on a entendu une gigantesque explosion, on est retourné, et on à vu tous les chats ennemis à terre, et toi aussi, et Nuage avait l'air completement panniqué, s'il te plait, explique-moi !

    je lâcha un profond soupir, tendit ma patte vers elle. Elle commença à briller d'une petite lueur bleue, qui venait se rassembler en une petite boule brillante. Elle se détacha de ma main, et atterie sur Ange, elle fut absorbée par son corps. J'appele ça des Luciolles de savoir, c'est des petites lumières qui peuvent contenir des souvenirs, je lui ai envoyer les récents évennements.

- Ah... D'accord, mais pourquoi tu as fait ça ?! Tu savait que c'était dangereux !!!
- " A quoi sert de sacrifier plusieurs vies pour une seule, quand on peut en sacrifier une pour toutes ?" Petit proverbe que j'ai écrit quand je m'ennuie...
- ... donc, tu préffère mourir pur ton clan, plutôt que l'inverse ?
- oui... Mais sinon, ça va mieux, toi ? Pas trop secoué de ton coup de griffe ?
- T'inquiète pas pour moi, mais je m'inquiète pour eux. dit-elle en regardant son ventre.
- Oui, il risquent de naître pendant la Grande Bataille, donc...
- Donc ?
- Mieux vaut que tu reste au camp.
- Quoi ?! Non, il n'en est pas question !!!
- ... Bien, c'est ton choix...

    Elle avait l'air un peu triste, elle est inquiète. Pourquoi ? Qu'est ce qu'elle a ? Je tenta de me lever, mon corps était tout endolori, j'avait du mal à me mettre sur pattes. Ange ouvrit ses yeux en grand.

- Aigle... Ne fais pas ça, tu n'est pas en état de...
- t'en fait pas, j'ai les os solides. coupais-je en lui adressant un sourire.

    Je me redressa et m'étira, ignorant la douleur, je sortit de l'Antre de Pétale de Fleur, pattes faibles et épuisées et dos endolori. Il faut que je sache ce qu'il s'est passé ! La plupart de clan était réuni en un seul endoit, je décidait d'aller voir, quand une odeur titilla mes narines. Le Clan Des Cieux !!! Que fait-il ici ?! Surtout avec les récents évenements, venir ici est une véritable peine de mort !!! J'examina un peu plus l'odeur, je la connaît, c'est celle de Malheur ! Que fait-elle ici ?!
     Peut être qu'elle est blessée, on pourra l'aider, peut être même la sauver, et, qui sait, peut être qu'on redeviendra amies, comme quand on était des jeunes apprenties insouciantes, loin de nos conflits de clan, loin de l'horreur, du déséspoir, loin... De tout.

- Laissez-moi passer ! ordonnais-je au clan, aussitôt, tous s'écartèrent.
- Fiche-moi la paix, Etoile d'Aigle !!! Va-t'en !!! LAISSE-MOI !!!!
- C'est mon camp, je n'ai pas à partir, que fais-tu ici ? Demandais-je, un peu inquiète.
- ... Tu n'as pas à le savoir...

    je me pencha vers elle, et la regarda dans les yeux, ils étaient d'un violet lavande profond, ils commencèrent à briller de tristesse et de douleur. Elle souffrait, elle souffrait beaucoup, et elle avait besoin d'aide. J'arrive assez bien à deviner les émotions en "lisant" dans les yeux, j'y vit d'abord de la tristesse, mais, en regardant mieux, je perçu de la colère, de la honte, et surtout, une envie de vengeance, une envie de tuer.

- Calme-toi... Je te repose la qustion, que fais-tu ici ?
- ... Je te le dirais, mais loin des oreilles indiscrètes....
- D'accord, viens avec moi, on sera plus tranquille dans ma tanière...
- ... Ok...

    Je l'aida à se relever, et l'emmena dans ma tannière, elle n'avait pas l'air d'être très à l'aise, elle entra timidemment, je l'invita à s'assoir, elle s'éxécuta.

- Bon, maintenant, tu peux m'expliquer ?
- ... Oui, je pourais... Vous accompagner pour la bataille ?
- Oui, bien sûr, mais... Pourquoi veux-tu venir ?
- ... Pour des raisons personnelles...
- D'accord, bon, je ne vais pas te retenir, tu as besoin d'autre chose ?
- Euh... Oui... répondit-elle en baissant les yeux.
- Vas y, dis.
- ... Tu... Tu promet de ne le dire à personne ?
- Oui, promis, ne t'en fais pas.
- ... Voila... On a presque plus de gibier, et...
- Et tu viens nous demander de l'aide, c'est ça ? la coupais-je
- ... Oui... S'il te plaît, aide nous
- A une condition.
- ... La quelle ?!
- On oublie ce qu'il s'est passé il y a deux saisons, d'accord ? Ca fait longtemps, pour nous, c'est oublié.
- ... Bon, d'accord, on est quitte ?
- On est quitte. répondis-je en souriant.

    On sortit de mon antre, et là, quelque-chose que je navait pas vu depuis très longtemps, elle sourit. Un sourire léger, mais un sourire quand même, ça faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu heureuse, bon, on n'est pas du même clan, mais quand même. Ange non plus n'en revenait pas, elle vint vers nous, souriante.

- On s'est finalement réconciliés. annonça Malheur, d'un ton qu'elle n'avait pas prononcé depuis longtemps, un ton enjoué, plein d'innocence.
- Je vois ça ! répondit ma soeur, partageant sa joie de vivre.

    Mais quelque-chose gâcha cette ambiance.

- Ange ! Ange !!! Cria quelqu'un derrière elle.

    L'intéréssée se retourna, et vit Ciel Noir, Oh non ! pensais-je,il va se faire tuer ! Ange Noir et Scorpion Enflammé tournèrent la tête en dirrection de la voix et lui sautèrent dessus.

- Qu'est ce que tu fout ici ?! demanda le sous-lieutenant, en colère.
- Je viens voir Ange des Enfers, j'ai besoin d...
- Alors ça ne t'as pas suffit, avec ce que tu lui as fait ?! dit Scorpion, d'une haine bien plus grande.
- Mais... C'est très important...
- Ah ouais ?! CA AUSSI, C'EST IMPORTANT !!! crièrent les deux guerrier en choeur.

    Il allait lui donner un coup de griffe, et, vu leur puissance, plus leur haine, multiplié par deux, il a des chances de se faire arracher le coeur ! Mais je ne leur en laissa pas le temps.

- CA SUFFIT !!! criais-je.