Chap XX : Un avant-goût de leur sort...

03/08/2013 16:36

    << Est ce que vous savez de quoi elle souffre ? Demanda Pétale à la mère.
- Non...
- Pétale, donnes une graine de pavot à la petite ! Ordonnais-je
- Depuis quand t'es guérisseuse, toi ?
- Fais ce que je te dis !
- J'ai pas à t'obéir ! >>
Je la bouscula, alla chercher dans la petite feuille qui servait à transporter ses herbes, et attrapa une graine de pavot. Je m'approcha de la malade, je découppa la graine en petits bouts.
    << Tiens, prends ça, petite, dis-je en lui donnant un bout. >>
Elle ouvrit la bouche, je lui donna, elle le mâcha longtemps, et l'avalla. Elle reposa sa tête sur la mousse, elle commença a arrêter de griffer son nid, je lui donna le reste, bout par bout. Quand elle eut fini, elle ferma ses petits yeux et s'endormi paisiblement.
    << Qu'est ce que vous lui avez donnez ? demanda la chatte écaille.
- Une graine de pavot, ça soulage la douleur, et ça favorise le someil, avec ça, elle dormira tranquillement.
- Oh... Merci ! Vous êtes vraiment notre sauveur !
- Pétale, tu peux... >>

Avant d'avoir fini, elle me dit :

    << Oui, je m'en occupe, ne t'en fais pas, répondis-elle. Allez voir le chef afin de l'informer de notre arrivée.
- Ouais, ça vaudrait mieux...

Ange des Enfers, Ange Noir, et moi traversèrent la grotte, afin d'entrer dans un vaste tunnel débouchant sur une petite antre. Je racla ma gorge afin d'annoncer notre arrivée, un matou haut sur patte était assis sur une litière de mousse, il contempla le ciel par une petite ouverture située au plafond. Il détourna la tête et nous contempla longuement.

    << Euh... Bonjour, je suis Etoile d'Aigle, chef du Clan des Enfers, Cœur du Crépuscule, Lune d'un Soir, et Gardien des Profondeurs sont venus nous demander de l'aide, nous voila.
- Bonjour, enchanté, Etoile d'Aigle, moi, c'est Etoile du Lion, chef du Clan des Mers, Merci d'être venu, nous commencions à désespérer, nous n'avons plus de gibier pour nous nourrir, et ajoutez à ça la menace qu'est le Clan du Désespoir...
- Oui, j'imagine que ce n'est pas facile tous les jours... Dit ma sœur.
- A qui le dis-tu, au fait, qui es-tu ?
- Je suis Ange des Enfers, lieutenant, et lui, c'est Ange Noir, le sous-lieutenant.
- Enchanté, répondit le chef roux foncé en s'inclinant légèrement.

A peine eut-il fini sa phrase qu'un chaton arriva en trombe dans la caverne.

    << Alerte !!! Ils attaquent ! Cria le petit. 
- Calmes-toi, Nuage Rouge ! S'il-vous-plaît, Sauveurs, aidez-nous !!! Implora le chef. 
- Pas besoin de nous le demander ! Répondis-je.

Et, sur ces mots, m'élança à grande vitesse dans le tunnel, suivie de près par Ange des Enfers et par Ange Noir. On arriva dans la grotte, où avait lieu une bataille enragée entre les guerriers ennemis, le Clan des Mers, et notre troupe, j'escalada un grand rocher qui surplombait leur camp.

    << STOOOOPPPPP !!!!!! Hurlais-je.

L'endroit semblait figé pendant un court instant, les ennemis me contemplèrent avec effroi, c'est normal, mes rayures et mes ailes étaient apparues. Mes poils se hérissaient tandis que je leurs fit les gros yeux.

    << PARTEZ !!! >>

Mais... Ce n'était pas ma voix normal, ça ! C'était une voix qui résonnait tel un éclair dans une plaine, une voix tellement effrayante qu'il fichèrent le camp, une voix qui me fit, moi aussi, trembler de peur. Cette voix, aussi étrangère soit-elle, je la connaissait très bien, même si je ne l'avais entendu qu'une seule fois, c'est ma seconde personnalité ! Mon regard se posa sur un petit corps au sol, un jeune apprenti tigré de bientôt huit lunes, Nuage de l'Ange ! Je descendit de mon perchoir et fonça vers lui, il ne bougea pas, mais il respirait, son pelage était taché de rouge, je releva la tête et regarda vers l'ouverture de la grotte, ils n'étaient pas si loin que ça, je fonça vers la sortie, criant au passage. << Pétale ! Occupes-toi de lui !!! Elle n'eut pas le temps de répondre, j'était déjà en train de foncer vers eux.

    << Bande de lâches !! attaquer un apprenti !!! Vous allez payer !!!! >> 

J'en percuta un de plein fouet, aussitôt, tous les autres me sautèrent dessus, mon énergie se rassembla avant d'exploser, certains tombèrent dans l'eau, d'autres s'écrasèrent sur les rochers. En guise de représailles, chacun me lancèrent une attaque, la plupart m'envoyèrent des vagues géantes, mais d'autres me lancèrent des rafales de feu, de vent, certains utilisaient leur télékinésie pour m'envoyer de grosses pierres, toutes ces attaques me frappèrent en même temps. Je fit apparaître un bouclier au moment même ou leurs attaques allaient m'atteindre. Un épais nuage de fumée m'entourait, le temps qu'il se dissipe, j'aurais le temps de me remémorer mes attaques les plus puissantes, une me revint en mémoire, mais il faut une incantation, pas grave. je la récita à toute vitesse, les mots se bousculaient pour sortir.

    << Esprits du feu et de l'air, de l'eau et de la terre, donnez-moi votre puissance. Esprit du feu, donnes-moi ton dragon, esprit de l'air, donnes-moi ta lame, esprit de l'eau, donnes-moi ta sirène, esprit de la terre, donnes-moi ton arc. Quatre esprits, deux armes, deux créatures, aidez-moi ! >>

Et, sur ces mots, quatre petites lumières apparurent, une rouge, une verte, une bleu, et une grise. Elle commencèrent à tournoyer autour de moi, tellement vite qu'elles dispersèrent le nuage de fumée, sous le regard ébahit des chats du Clan du Désespoir.

    << Il en faut plus que ça pour me tuer ! >>

Je tendis la patte pour attraper la petite lumière grise, aussitôt, je commença a briller du même éclat. Je fonça vers eux, une grande lame sortit de ma patte, heureusement pour eux, cette lame n'est pas palpable, elle ne tranche donc pas les corps, mais elle suffit à couper l'âme en deux. Beaucoup tombèrent au sol, ceux qui restèrent debout tenaient à peine sur leurs pattes. j'attrapa la lumière rouge, aussitôt, une aura de même couleur apparu, sauf qu'elle avait la forma d'un dragon. J'ouvris la bouche, et cracha un gros nuage de feu, les forçant à reculer. J'attrapa la lumière verte, et leur tira une pluie de flèches, comme la lame, elles ne sont pas palpables, mais leurs âmes devaient être en bien mauvais état. Ensuite, j'attrapa la lumière bleu, comme pour le dragon, une aura en forme de sirène apparut. J'exécuta un mouvement de queue, aussitôt, la mer se déchaîna, des vagues énormes se fracassaient sur la falaise. Les pauvres ennemis n'étaient pas au bout de leurs surprises, j'attrapa les quatre lumières en même temps, une aura noire et blanche m'entourai, combiné à mes rayures, je devenais quasiment invincible. De gros nuages apparaissaient, le vent se leva, le temps devint lourd, la terre commença a trembler, la mer se déchaîner encore plus. Mais les éléments combinés, les sous-éléments apparaissent, des éclairs, des tornades de feu, de glace, enfin bref, une véritable fin du monde. Je me posa au sol, face à eux.

    << Un conseil si vous ne voulez pas mourir ? ALLEZ-VOUS EN !!! Ou vous connaîtrez le véritable enfer ! Si vous pensez que l'enfer, c'est de mourir, vous vous trompez, c'est de souffrir a un point inimaginable, sans pouvoir mourir... >>

Et, sur ces mots, s'enfuirent à tire d'aile. Je me retourna vers la caverne, l'air satisfait, mes rayures, tout comme mes ailes, mon aura, et la tempête, disparurent. J'entra à l’intérieur, toute contente.

    << Ça, c'est fait, ils ne seront pas prêt de revenir ! Dis-je en souriant.